Osmoseur

Les conséquences du manque de prétraitement de système OI

Parce que nous sommes des experts en filtration de l’eau, nous vous expliquerons certains problèmes que vous pouvez rencontrer  par un système OI “osmose inverse”  en raison d’un manque de prétraitement approprié et comment gérer ces problèmes pour conserver votre système de filtrage en meilleur état.

Les produits liés

OSMOSEUR INDUSTRIEL 250 À 4000 L/h

OSMOSEUR INDUSTRIEL 1800 À 20000 L/h

Osmoseur Industriel 200 à 1200 L/h

Petit Osmoseur Industriel 200 à 400 L/h

L’encrassement:

L’encrassement se produit lorsque des contaminants s’accumulent à la surface de la membrane obstruant efficacement la membrane. Il existe de nombreux contaminants dans l’eau d’alimentation municipale qui sont nus à l’œil humain et inoffensifs pour la consommation humaine, mais suffisamment grands pour encrasser (ou boucher) rapidement un système d’OI. L’encrassement se produit généralement à l’extrémité avant d’un système OI et entraîne une chute de pression plus élevée à travers le système OI et un débit de perméat plus faible. Cela se traduit par des coûts d’exploitation plus élevés et éventuellement la nécessité de nettoyer ou de remplacer les membranes OI. L’encrassement finira par se produire dans une certaine mesure étant donné la taille extrêmement fine des pores d’une membrane OI, quelle que soit l’efficacité de votre programme de prétraitement et de nettoyage. Cependant, en mettant en place un prétraitement approprié, vous minimiserez la nécessité de résoudre régulièrement les problèmes liés à l’encrassement.

L’encrassement peut être causé par les éléments suivants:

Matière particulaire ou colloïdale (saleté, limon, argile, etc.)
Organiques (acides humiques / fulviques, etc.)
Micro-organismes (bactéries, etc.). Les bactéries présentent l’un des problèmes d’encrassement les plus courants, car les membranes d’osmose inverse utilisées aujourd’hui ne peuvent tolérer un désinfectant tel que le chlore et les micro-organismes peuvent donc souvent prospérer et se multiplier à la surface de la membrane. Ils peuvent produire des biofilms qui couvrent la surface de la membrane et entraîner un encrassement important.
Percée du média filtrant en amont de l’unité OI. Les lits de carbone GAC et les lits d’adoucisseur peuvent développer une fuite sous le drain et s’il n’y a pas une post-filtration adéquate en place, le média peut encrasser le système OI.
En effectuant des tests analytiques, vous pouvez déterminer si l’eau d’alimentation de votre OI a un potentiel élevé d’encrassement. Pour éviter l’encrassement d’un système OI, des méthodes de filtration mécanique sont utilisées. Les méthodes les plus populaires pour prévenir l’encrassement sont l’utilisation de filtres multimédias (MMF) ou de microfiltration (MF). Dans certains cas, une filtration sur cartouche suffira.

Mise à l’echelle

À mesure que certains composés dissous (inorganiques) deviennent plus concentrés (rappelez-vous la discussion sur le facteur de concentration), une desquamation peut se produire si ces composés dépassent leurs limites de solubilité et précipitent sur la surface de la membrane sous forme de tartre. Les résultats de l’entartrage sont une chute de pression plus élevée à travers le système, un passage de sel plus élevé (moins de rejet de sel), un débit de perméat faible et une qualité d’eau de perméat inférieure. Un exemple d’une échelle commune qui a tendance à se former sur une membrane OI est le carbonate de calcium (CaCO3).

Attaque chimique

Les membranes composites à couches minces modernes ne sont pas tolérantes au chlore ou aux chloramines. Les oxydants tels que le chlore «brûlent» les trous dans les pores de la membrane et peuvent causer des dommages irréparables. Le résultat d’une attaque chimique sur une membrane d’OI est un débit de perméat plus élevé et un passage de sel plus élevé (eau de perméat de moins bonne qualité). C’est pourquoi la croissance des micro-organismes sur les membranes d’OI tend à s’encrasser si facilement car il n’y a pas de biocide pour empêcher sa croissance.

Dommage mécaniques

Une partie du programme de prétraitement devrait être la plomberie et les commandes avant et après le système d’OI. Si des «démarrages difficiles» se produisent, des dommages mécaniques aux membranes peuvent survenir. De même, s’il y a trop de contre-pression sur le système RO, des dommages mécaniques aux membranes OI peuvent également se produire. Ces problèmes peuvent être résolus en utilisant des moteurs d’entraînement à fréquence variable pour démarrer les pompes haute pression pour les systèmes OI et en installant des clapets anti-retour et / ou des soupapes de surpression pour éviter une contre-pression excessive sur l’unité OI qui peut causer des dommages permanents à la membrane.

Commentaires

Articles similaires

Leave a Comment

WhatsApp chat
%d blogueurs aiment cette page :